Vous êtes ici : Accueil Vie pratique Les services de la mairie La Police Municipale 

Vie pratique

La Police Municipale 

Une police municipale française est un ensemble de fonctionnaires et d’agents publics placé sous l’autorité directe d’un maire pour assurer les fonctions de police dont est responsable l’élu local. C’est une fonction administrative, que l’on appelle aussi “pouvoir de police du maire”. Elle n’est pas à confondre avec les missions de la police nationale. Cette dernière relève de l’autorité du ministère de l’intérieur. La police municipale est un atout de proximité, c’est pour cela qu’elle est placée sous l’autorité locale. Pour mettre en œuvre cette responsabilité, les communes peuvent créer des services appropriés et embaucher deux types d’agents les policiers municipaux et les gardes-champêtres, dont l’emploi est plus souvent créé en milieu rural. À Wimille, avec le développement de la ville, le garde champêtre a laissé place à une police municipale composée de deux agents avec un renfort estival d’un Agent de Surveillance de la Voie Publique. Regard sur leurs missions multiples toujours au service de la population.

Connus et reconnus par la population Wimilloise, les deux agents de la police municipale ont plusieurs cordes à leur arc. En effet, si leur présence auprès de concitoyens est visible en journée, peu d’habitants savent qu’ils effectuent des patrouilles également le soir. “Les missions de patrouille apportent un sentiment de sécurité. De plus, elles nous permettent d’être vigilants à des heures où certains se sentent plus à l’abri des regards. L’hiver lorsque la nuit tombe rapidement, notre présence permet aux piétons, et notamment aux personnes âgées de se sentir plus en confiance lorsqu’elles se déplacent.”

Proximité et prévention

La police municipale est aussi présente auprès de la population pour régler les problèmes de voisinage (tapages, taille des haies, etc.) et les incivilités (dégradations, etc.). En accord avec son élu de tutelle, elle fait intervenir le médiateur de justice si les tentatives de conciliation entre voisins ne sont pas fructueuses. Les agents collaborent régulièrement avec la police nationale et la gendarmerie. En effet, fins connaisseurs du territoire, ils peuvent apporter leurs observations et leurs réflexions autour de problèmes survenus localement. Une réunion bimestrielle de cellule de veille a lieu avec l’ensemble des acteurs locaux tels les bailleurs sociaux, le collège, la police nationale et les élus.

Une vigilance permanente

La police municipale de Wimille s’intègre dans le dispositif national mis en place lors des départs en vacances des propriétaires et locataires afin de prévenir les cambriolages. L’opération tranquillité vacances rencontre à cet égard une forte attention de la part des habitants. Là encore, la connaissance du territoire est primordiale afin d’affiner les rondes au plus proche des habitations et des propriétés.

 

 

 

Faire la circulation peut parfois se révéler très utile, notamment lors d’accident de la route mais pas seulement… La police municipale est  présente aux abords des établissements scolaires afin d’assurer la sécurité des enfants. Cette mission appréciée par les parents d’élèves se fait aléatoirement et plus particulièrement en début et en fin de journée.

”Un point noir persiste au niveau du Collège où les déposes-minute au milieu de la route engendrent des désordres dans la circulation et mettent en danger les collégiens.” précise l'un des agents. ”Nous sommes en droit de verbaliser les contrevenants. Toutefois, nous essayons toujours d’aborder les problèmes sous un angle pédagogique. Mais, certains perdurent dans leurs mauvaises habitudes, au détriment même de la sécurité de leurs enfants. Les gens ne se rendent pas compte à quel point il est dangereux de s’arrêter et de déposer un piéton au milieu de la voirie et des autres véhicules.… sans compter les désagréments qui se répercutent sur les véhicules qui suivent !”. La police municipale gère les véhicules abandonnés et les stationnements abusifs. Une mise en fourrière peut ainsi survenir après plusieurs avertissements et contacts avec le ou les propriétaires. ”Nous favorisons toujours le dialogue. Mais une infraction reste une infraction. Une incivilité également… aussi, notre mission peut s’avérer être rapidement plus sévère notamment face à des mauvais comportements comme le stationnement anarchique.” La police municipale effectue en collaboration avec la Communauté d’agglomération du Boulonnais des actions de prévention notamment concernant la vitesse en ville. Ainsi de nombreuses fois, des relevés de vitesse ont été effectués à l’aide d’un radar pédagogique. Ces données sont ensuite analysées et donnent lieu à des aménagements de sécurité dans la commune comme les ralentisseurs ou encore des barrières anti-quad et moto. Des points de contrôle de vitesse sont aussi communiqués à la police nationale afin de mettre fin aux vitesses excessives dans certaines parties de la ville. Toujours dans le même esprit de pédagogie, des distributions d’éthylotests sont organisées sur le territoire communal.

Des missions moins connues

Le policier municipal est aussi agent de police judiciaire adjoint. C’est-à-dire qu’il assiste aux opérations consécutives aux décès pour assurer les mesures prescrites par la loi (mise en bière, exhumation, transport de corps). Elle s’occupe également des animaux errants ou abandonnés en relation avec Opale Capture. Elle assure le suivi du parc informatique ainsi que celui de téléphonie lorsque la commune ne dispose pas d’un service informatique en interne. Elle encadre l’ensemble des commémorations de la commune. La présence et le maintien de ce service public de proximité sont directement lié à une volonté politique locale. À Wimille, le choix a été fait depuis quelques années de conserver ce service de proximité et de prévention au cœur de la commune.

Les polices municipales remontent à l’Ancien Régime, puisqu’elles étaient l’une des manifestations de la souveraineté des communes libres du Moyen Âge. La Révolution française crée les polices municipales modernes, puisque la loi du 14 décembre 1789 prévoit que les maires ont la responsabilité des pouvoirs de police et doivent exercer cette mission à l’aide de la garde nationale. Celle-ci précise que les corps municipaux sont chargés de « faire jouir les habitants des avantages d’une bonne police, notamment de la propreté, de la salubrité, de la sûreté dans les rues, lieux et édifices publics ». Les compétences des agents se développent autour de la sécurité quotidienne. La police municipale incarne une nouvelle forme de police de proximité, d’aide aux personnes, proche des demandes des administrés. La connaissance des territoires communaux aide la police nationale dans la compréhension de certains quartiers. Gardien de la paix ou policier municipal ?C’est en avril 1941 que le gouvernement de Vichy étatise d’autorité les polices municipales des communes de plus de 10 000 habitants. Les anciens policiers municipaux sont désormais recrutés par l’État et qualifiés de gardien de la paix.