Vous êtes ici : Accueil Vie locale Le projet de ville Pôle gare ZAC : un beau visage en perspective

Vie locale

ZAC : un beau visage en perspective

Pour rappel, une procédure de Zone d’Aménagement Concerté [ZAC] est un outil au service des communes afin de maîtriser un périmètre d’aménagement urbain sur son territoire. Il encadre ainsi tout développement immobilier en limitant son expansion avec des règles strictes. Par ailleurs, cet encadrement juridique repose sur une étude d’impact sur l’environnement afin de réduire les nuisances éventuelles et de conserver les trames vertes et bleues. Cette procédure est longue, mais elle évite de voir fleurir ici ou là des lotissements sans aucune cohérence environnementale au milieu des champs et des villages. Bien au contraire, elle incorpore complètement le nouveau quartier au tissu existant en préservant ainsi la structure sociale de la ville et son cadre de vie.  [Mise à jour décembre 2015]

Une géolocalisation stratégique

Le périmètre de la Zone d’Aménagement Concerté vient directement en continuïté de l’urbanisme existant des villes de Wimille mais également de Wimereux. En bordure de la voie ferrée,  ce futur quartier intègre les nouveaux usages de déplacement : Gare SNCF à proximité, jonction bus, liaisons douces pédestres et cyclables.

Un plan masse  du nouveau quartier comme un nouveau visage en perspective.

Wimille sur le Net vous invite à une balade dans ce futur quartier. L’étude d’impact a mis en évidence de nombreux points positifs concernant l’environnement sur le périmètre d’étude. L’aménageur en concertation étroite avec la ville a souhaité conserver le caractère bocager du site. Ainsi, le plan masse se calque complétement sur les haies et murets existants. La préservation de ces éléments permet de conserver ses barrières climatiques naturelles contre les vents dominants, les embruns…
La logique écologique a naturellement été conservée dans ce plan masse. Le périmètre est entièrement bordé d’une coulée verte, lieu bucolique de balade et de jonction aux autres quartiers de la ville : gare, plaine d’Houlouve. On y trouve des espaces de respiration ouverts à tous, lieux d’échanges de rencontres et de convivialité.

Le plan masse se calque naturellement sur l’environnement actuel afin de conserver la spécificité et le charme du site. une coulée verte entoure le périmètre et sert de jonction entre les différents quartiers.

Par ailleurs, dans ce cadre de verdure, l’ensemble des voiries privilégie les déplacements doux. Les gabarits des routes existantes sont conservés afin de faire cohabiter les différents usagers tout en réduisant la vitesse des automobilistes. Au regard de nombreux éco-quartiers réalisés en France et en Europe, la gestion de l’eau n’est pas une question insignifiante. En effet, entre les eaux de ruissellement de pluie et les eaux usées, les volumes à traiter pour le nombre de logements représenté sont conséquents. La Communauté d’Agglomération du Boulonnais en relation avec le SIABW a anticipé la question du traitement des eaux usées. L’extension-rénovation de la station d’épuration prévoit en effet une augmentation conséquente de sa capacité de retraitement. Pour les eaux de ruissellement, deux bassins sont prévus à cet effet et un système de noue permet de faire circuler l’eau jusqu’à eux. Des petits ponts de bois permettent le passage au-dessus d’elles. Les bassins se trouvent en contrebas du périmètre respectant le bon sens de la gestion des eaux.  Tout le mobilier urbain en bois respecte ce cadre de nature. Les surfaces de circulation sont traitées avec des matériaux différents afin de visualiser les espaces de déplacements propres à chacun : voitures, piétons…  Pavés joints engazonnés, bandes de roulement de couleurs différentes, béton brossé…

“ Lorsque l’on pilote un projet comme celui de Wimille, on résonne à l’échelle de l’agglomération. Ainsi, il  y a des endroits à plus forte densité de logements que d’autres. À Wimille, on privilégie le cadre de vie existant. On conserve les espaces de respiration. On construit en harmonie avec l’environnement. Nous avons souhaité respecter l’empreinte naturelle et calquer le plan masse sur elle et non l’inverse. .”

Étienne Cabaret, directeur d’Urbaviléo concessionnaire de la ZAC avec Vilogia-Logis 62.

Toute cette nouvelle zone résidentielle est par ailleurs traitée en zone 30 pour les voitures afin d’offrir un havre de paix aux riverains et visiteurs. C’est un des aspects de ce quartier. Il n’est pas renfermé sur lui-même. La coulée verte permet à chacun de passer par là et des aires de stationnement en périphérie permettent de se garer et de partir de là. Côté technique et pratique, les accès pompiers et services d’entretien réseau ferrée de France, eau, électricité gaz, sont prévus dans le plan de déplacement. La gestion des ordures ménagères et du tri sélectif se fait par l’apport volontaire aux containers enterrés. La collecte y est facilitée et le tri beaucoup plus efficace.

L’habitat, quant à lui, est collectif et individuel. Il s’intègre parfaitement dans le relief de cette zone. Depuis la gare la densité de logements se réduit progressivement en descendant vers le sud. Les habitations respectent par ailleurs la belle perspective du paysage en jouant du relief. Les nouvelles plantations sont directement issues des essences locales représentées dans la très belle palette végétale du Parc Naturel des Caps et Marais d’Opale.

Ce nouveau quartier s’intègre parfaitement dans les documents d’urbanisme locaux : le Scott du Boulonnais et le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. L’équilibre du nombre de logements est respecté, voir légèrement en dessous des prérogatives de certains documents. On est à 17 logements/hectare avec une surface plancher de 217 logements. La coupure verte et les lignes de relief inscrites dans ces documents sont totalement intégrées au projet respectant l’ambition de préserver les espaces agricoles et naturels.

Conserver des respirations, jouer des lignes de relief, protéger les haies et les murets… La Zac conserve le cadre de vie existant propre à Wimille

Sur le projet de Zac Bernard Lafaille, architecte urbaniste revient sur le caractère général :  le maillage intelligent du Plan masse est  justement de pouvoir favoriser les échanges entre les habitants . Pour le bâti chaque lot disposera d’une fiche afin de donner aux habitations les meilleures préconisations en matière d’exposition climatique et d’utilisation des nouveaux matériaux écologiques et durables. Ces fiches de lots permettront ainsi de faire varier les silhouettes de l’ensemble tout en jouant des mixités de volume et de la diversité des matériaux.  Il est d’ailleurs prévu dans le cahier des charges de la maîtrise d’œuvre un accompagnement des futurs acquéreurs en matière d’architecture. Il y aura des permanences et des rencontres conseils.
La connexion naturelle forte du site invite à une réelle douceur de vivre dans le prolongement du cadre de vie actuel.   

Ça progresse :

Les derniers documents relatifs à la concertation et au dossier de réalisation sont à télécharger ci-dessous (PDF):

LIRE AUSSI…

Juin 2015 : Réunion publique d'informations : des questions et des réponses >

ZAC : comprendre : fiche pratique >