Vous êtes ici : Accueil Vie locale Le projet de ville Le budget communal 2016 : Un Budget dynamique pour une ville active et at... Un contexte complexe

Vie locale

Un contexte complexe

Le 10 mai 2016

Le contexte financier demeure complexe pour les communes. L’État, dans un souci de la réduction du déficit public, leur impose depuis trois ans une baisse continue des dotations. Wimille n’y échappe pas. Le budget communal est amputé de 80 000 euros par an. En moins de trois ans, ce sont plus de 200 000 euros qu’il manque pour le fonctionnement et l’investissement. Et en plus (plutôt en moins) des recettes fiscales sont diminuées et en plus (vraiment en plus) des services municipaux viennent s’ajouter par obligation de la loi et par désengagement de l’État…

Wimille subit une baisse de recettes inattendue

Wimille subit une forte baisse de recettes due au rachat du bâtiment Continental Nutrition par l’établissement public foncier régional. Situé dans la zone industrielle de la Trésorerie, cet entrepôt sert de pôle logistique. Il comporte au total huit cellules.  Deux ont été acquises récemment par la société United Petfood proche de cet entrepôt. Le changement de propriétaire impacte directement l’impôt perçu par la ville  via l’intercommunalité.
La valeur locative retenue dans la base d’imposition de la Taxe Foncière et à la Cotisation Foncière des Entreprises est déterminée à partir de leur prix de revient. Lorsqu’un bien est revendu, cette valeur locative est réévaluée. Du côté de la Direction des Finances Publiques, on estime la baisse  à 337 743 euros pour 2016. Les bases prévisionnelles concernant ce bâtiment ne sont plus que de 214 200 euros. La Cotisation Foncière des Entreprises diminue. Ce double effet produit une baisse conséquente de recettes pour la commune.  Le budget communal se retrouve amputé de 107 458,63 euros.
“Cette nouvelle n’est pas bonne pour la ville” explique Monsieur Logié, Maire de Wimille “Il n’existe pas d’autres compensations. De ce fait, nous avons travaillé notre budget en incorporant cette baisse conséquente de recettes. Cette mauvaise surprise date du 14 mars 2016. Aussi, nous avons été dans l’obligation de nous adapter rapidement. Nous ne disposions même pas de ces éléments pour établir le Rapport d’Orientations Budgétaires”. L’expérience des élus dans le domaine de la gestion communale permet toutefois de temporiser cette mauvaise nouvelle. De nouveaux efforts budgétaires ont été votés lors du Conseil Municipal du 13 avril 2016.

Un désengagement de l’État et des services municipaux  en plus…

L’État s’est désengagé de la gestion des dossiers des droits du sol. Les communes ont désormais la charge de l’instruction (parfois au travers des intercommunalités). Pour Wimille, cette simple prise de compétence induit une dépense annuelle de 12 000 euros.  La réforme des rythmes scolaires rend obligatoire la mise en place des temps d’activités périscolaires. Deux choix sont possibles : faire une garderie ou proposer de réelles activités aux enfants. À Wimille, les élus ont choisi que ces temps soient de vrais moments de découvertes culturelles ou sportives. Le coût annuel est de 75 000 euros. [cliquez sur l'illustration pour l'agrandir]

LE SAVIEZ-VOUS  ?????  Une partie des communes de la CAB ont mutualisé le service d’instruction des droits du sol. Ce service était  auparavant gratuit car fourni par les services de l’État.

des actions concrètes pour conserver la qualité de vie actuelle

Des actions concrètes ont été décidées. Les frais de fonctionnement  vont être encore diminués.
Les Emplois  d’avenir remplacés par des CUi Six jeunes ont bénéficié de ce nouveau type de contrat … et des formations qui vont avec. Si la grosse part des salaires était compensée par une aide de l’État, les formations étaient à la charge de l’employeur. Cette année, ces emplois arrivent à leur terme. Ils seront pourvus sous forme de Contrats Universels d’Insertion [CUI].  > Économie visée : 30 000 euros
Pour les jeunes, le club ados sera remplacé par des activités ponctuelles : Le club ados [CAJ] a connu une bonne fréquentation lors de son ouverture. Toutefois, il n’a pas rencontré l’essor espéré. Cette année, la municipalité a décidé de ne pas le reconduire. De nouvelles activités ponctuelles vont être proposées.
>  Économie visée : 15 000 euros
L’éclairage public : Wimille Ma Ville vous en faisait part dans le précédent numéro, l’éclairage public représente un poste important dans les dépenses publiques. De plus, son impact environnemental est relativement important. Les lanternes seront éteintes de minuit à 5h du matin.
> Économie visée : 20 000 euros

Des recherches permanentes de subventions  publiques et de partenariats privés
À l’instar du mouvement lancé dans le cadre du Festival de la Voix, des partenariats privés sont en cours dans divers domaines municipaux comme l’information, la culture, les fêtes et le sport. La
recherche de subventions devient systématique lorsqu’un projet est initié. Que ce soit via la Fédération départementale de l’énergie, ou l’Agence de l’eau ou encore la CAF, chaque dossier comporte désormais une demande de subvention. 

Les élus Wimillois ont décidé de faire des TAPs des temps de découverte et d’apprentissage pour offrir le meilleur aux enfants de la commune.

>>> Lire la suite : budget communal : l’équilibre obligatoire. comment ça marche ? >>>

>>> Budget 2016 >> Sommaire