Vous êtes ici : Accueil Vie locale Le projet de ville Le budget communal 2016 : Un Budget dynamique pour une ville active et at... Budget communal : l’équilibre obligatoire

Vie locale

Budget communal : l’équilibre obligatoire

Le fonctionnement d’un budget communal, comment ça marche tout ça ? Le budget communal obéit à la règle simple : toute dépense doit être couverte par une recette. Les opérations se répartissent en deux sections.

Le fonctionnement

L’investissement

Il regroupe toutes les opérations concernant l’exploitation et la gestion courante des services:
• Charges du personnel
• Factures d’énergie et de services
• Vie associative
• Vie culturelle et sportive
• Actions sociales
• Loisirs et services périscolaires

Il concerne les actions qui accroissent la valeur du capital :
• Programme de rénovation des quartiers et des voiries
• Rénovation/construction du patrimoine bâti communal

Le bon équilibre = pouvoir produire de l’autofinancement

Une bonne gestion réduit les dépenses de fonctionnement. Cette épargne  générée est appelée capacité d’autofinancement. Celle-ci permet de financer les investissements totalement ou en partie.

Depuis de nombreuses années, la municipalité veille au bon équilibre budgétaire. Sa gestion rigoureuse permet de dégager une capacité d’autofinancement régulière aux alentours de 600 000 euros. Les élus Wimillois se sont adaptés à la situation de baisse des dotations de l’État afin de dégager une épargne. Celle-ci est reversée à la section d’investissement pour rénover les quartiers et voiries. Ces économies réalisées sur la section de fonctionnement viennent compléter une partie du financement de la rénovation/construction du centre associatif Franck Lefebvre et de la salle polyvalente attenante.

LE SAVIEZ-VOUS  ?????  Le receveur a validé au centime près les compte de la commune.

La capacité d’autofinancement permet à la ville de rénover les quartiers et les voiries. Ici, la route d’Houlouve réalisée dernièrement.

Impôts Locaux :  comment ça marche ?

L’État établit une base correspondant à l’estimation de la valeur des logements. Celle-ci est réévaluée chaque année. En 2016, elle augmente de 1%. Les taux d’imposition locaux sont décidés par la commune. Ils concernent les logements et le non-bâti. Les impôts payés par le contribuable sont le résultat de cette base (État) multipliée par le taux local d’imposition.

Une fiscalité directe locale définie par 3 taxes distinctes :

• La taxe d’habitation est due par tout occupant d’un logement qu’il soit propriétaire ou non.
• La taxe sur le foncier bâti concerne les propriétaires d’habitations.
• La taxe sur le foncier non bâti est imputée aux propriétaires de terrains, quelle que soit leur nature (y compris ceux occupés par des serres affectées à une exploitation agricole,  des carrières, des plans d’eau…)

L’impôt représente le financement le plus juste de la commune de la part des habitants. Ils participent ainsi directement à l’ensemble des services dont ils bénéficient toute l’année (écoles entretenues, médiathèque, bâtiments communaux, services publics, voiries, parcs et espaces verts,éclairage public…). Trois collectivités territoriales bénéficient des ressources de la fiscalité locale. Il s’agit de la Commune, de l’Intercommunalité et du Département Chacune d’entre elles vote chaque année les taux des différentes taxes.

Une légère hausse des impôts locaux a été votée  Les élus reversent 10% de leurs indemnités au CCAS

Arrêter d’investir représente un risque pour une commune. Les voiries ou bâtiments non entretenus s’abîment… plus on attend plus cela coûte cher. Les investissements permettent de conserver le cadre de vie de la ville et d’enrichir son attractivité.  D’un autre côté la suppression de services est pénalisante pour une partie des wimillois ou une catégorie de personnes. C’est pour cela que nous avons  décidé d’augmenter légèrement les impôts. Ce coup de pouce fiscal demandé à tous (les élus compris) me semble moins injuste. Nous sommes ainsi tous acteurs responsables investis pour notre ville.” Antoine Logié, Maire de Wimille

Les habitants sont donc mis à contribution cette année : les impôts locaux  augmentent d’un point.  C’est la première hausse  depuis 201O (1%)

Un effort collectif partagé par tous ! Les élus wimillois s’engagent à reverser 10% de leurs indemnités au CCAS, ce qui permet de diminuer la subvention de la ville.

>>> Lire la suite >>> au cœur de  la dynamique du budget 2016 : le Budget de fonctionnement >>>

>>>> Budget 2016 : Sommaire >>>