Vous êtes ici : Accueil Vie locale Le conseil municipal Au fil du Conseil ARCHIVES 2016 Au fil du conseil du 24 février 2016

Vie locale

Au fil du conseil du 24 février 2016

Le 02 mars 2016

Au fil du conseil revient sur la réunion du Conseil municipal du mercredi 24 février 2016. À l’ordre du jour le rapport d'orientation budgétaire, un  programme de voirie, la recherche de financement dans différents domaines et la mise en place des paiements en ligne des services périscolaires.

DESTINATION MER

Avant l'ouverture de la réunion du conseil, le projet du Grand Nausicaa a été présenté par Jean-Claude Étienne, Vice-Président  de l'agglomération accompagné de Maxime Thorel, en charge du tourisme à la Communauté d'agglomération du Boulonnais

> Parcourir le Louvre de la mer > ici  ≤

En préambule M. Logié, Maire de la commune a présenté la signature du Programme d’actions de préventions des inondations [PAPI] Vendredi 5 février, la Préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, a réuni les élus du Boulonnais et l’Agence de l’eau Artois-Picardie pour marquer une étape dans la lutte contre les inondations. La signature d’un Programme d’actions de préventions des inondations [PAPI] engage l’État à étudier et trouver des solutions avec les acteurs locaux concernant les débordements des 3 cours d’eau :  La Liane, le Wimereux et la Slack. . « Cet engagement de l’État à nos côtés va permettre de financer et donc de lancer les études nécessaires pour lutter contre les inondations. »

 

PAPI : Ce dispositif ouvre droit à des financements d’État, à hauteur de 40 %, auxquels s’ajoutent ceux de l’Agence de l’eau, soit 58 % au total. Si les études dureront deux ans, des actions concrètes sont déjà engagées. Elles sont menées par le Syndicat Mixte pour le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux du Boulonnais [SYMSAGEB] : entretien des berges, observations Insitu des causes des débordements, actions sur les réseaux : Clapets anti-retour,  détection des dysfonctionnements de réseau, réparation et intervention préventive.

 

Gros nettoyage au pied de la Colonne de la Grande Armée

À peine la ville a-t-elle acheté à Logis 62 l’espace vert le long de l’Allée de la Colonne, que la municipalité agit. Une vaste opération de nettoyage a été menée afin de ramasser les nombreux détritus et de couper les ronces et les herbes folles. Les agents des espaces verts ont également élagué de nombreux arbres. Place nette ! Au passage, cela apporte plus de clarté au quartier et devrait réduire les groupes d’individus qui “zonent” là. « Nous espérons que les tractations avec le Centre des Monuments Nationaux concernant l’autre côté de l’Allée de la Colonne aboutissent un jour. Cela fait deux ans que nous  attendons. Cela permettrait de rendre plus attrayant le site. Ce serait également bon pour le tourisme Boulonnais. » a indiqué le Maire.  

Budget 2016 : une première vue d’ensemble

Avec la loi NOTRe, le Débat d’Orientation Budgétaire devient le Rapport d’Orientation Budgétaire. « Et qu'est ce que ça change ? » L'objectif est de proposer plus de transparence aux habitants concernant la mise en place du budget communal.  La présentation  à l’assemblée élue se fait dans les deux mois qui précèdent l’examen du budget. Il porte sur les orientations budgétaires de l’exercice, les engagements pluriannuels pris par la collectivité, ainsi que sur la structure et la gestion de la dette. Concernant ce dernier point, à Wimille, il n’y en a pas.
Le budget 2016 s'articule autour de l'axe principal développé  par les élus wimillois : l'amélioration du quotidien des wimillois.

Le chantier de reconstruction du CCFL et la création de la salle polyvalente restent le plus gros poste d'investissement. Il est clairement l'un des éléments structurants du projet de ville.  En parallèle, la rénovation des quartiers se poursuit notamment par le biais des gros entretiens de voirie. Wimille  s’est engagée dans un programme pluriannuel de travaux de ses routes communales. Cette année, la somme de 300 000 € a été provisionnée  pour ces différents chantiers. Pour rappel, le budget global de Wimille s'élève à un peu plus d’un million d’euros. La volonté des élus est de poursuivre le programme de voirie. Les rues suivantes sont concernées : la route d’Auvringhen, la rue Victor-Clément, les rues de la Poterie, du fonds d’Olincthun, de la Ménandelle, le chemin de Grisendal, le sentier du Denacre et le chemin de Cuverville.

Le contexte économique des communes reste toutefois très difficile et Wimille n’y échappe pas. La baisse des dotations d'État additionnée à la création de nouveaux services communaux obligatoires comme les Taps, diminue considérablement les marges de manœuvre. L'administration communale estime la baisse pour la deuxième année consécutive à  80 000 €. Au niveau local, la bonne gestion de l'équipe municipale permet toutefois de dégager une marge d'autofinancement.  La diminution des frais de fonctionnement dégage aujourd’hui 630 000  euros . Ils viennent alimenter la section d'investissement. [Lire la suite]

Sommaire

Wimille dans une dynamique de partenariat financier

Côté financement, la ville s'est engagée dans un processus de recherche systématique de subventions.