Vous êtes ici : Accueil Vie locale Le conseil municipal Au fil du Conseil ARCHIVES : 2014 Au fil du conseil du 10 décembre 2014

Vie locale

Au fil du conseil du 10 décembre 2014

Le 15 décembre 2014

Le dernier conseil municipal de l’année 2014 a eu lieu ce mercredi 10 décembre. «  Au fil du Conseil  » revient sur les décisions prises ce soir-là, en les regroupant par grands chapitres.
En préambule de cette réunion du conseil municipal, après avoir dressé un portrait de Julien Dupéron, conseiller municipal décédé de la suite d’une longue maladie, Monsieur le Maire a invité l’assemblée à respecter une minute de silence en sa mémoire. [Lire article Julien Dupéron nous a quitté]

Le protocole républicain veut que ce soit le colistier suivant sur la liste politique qui soit d’office élu en remplaçant. En conséquence, Monsieur Laurent Scala siègera dorénavant   en tant que conseiller municipal. Du côté du quorum, celui-ci était atteint malgré l’absence de Madame Dupuis-Cuny, de Messieurs Cerruti, Delattre et Duriez.
————————————————————
    > Vie associative et sportive

Les sportifs wimillois toujours au top

Cette fois-ci ce sont 14 membres des Pêcheurs de la Côte d’Opale qui ont participé aux Championnats de France. Dans ce cadre là, la municipalité verse 100 euros par adhérent au Club afin d’encourager leur investissement et leur persévérance.
————————————————————
    > Pour les seniors

Une reconduction de la carte Marinéo

Afin d’inciter les personnes âgées à se déplacer en bus, la ville prend en charge une partie du Pass’Senior du réseau Marinéo. Cette aide a été renouvelée pour l’année 2015. Le coût de cette opération n’est pas anodin pour la ville. Aussi, nous sensibilisons les personnes âgées à se servir le plus possible de cette carte, et non pas juste de se la procurer uniquement sous prétexte qu’elle est prise en charge  par la commune» a expliqué Madame la première adjointe, Marie-France Triquet.

Le calcul du coût de cette carte se réalise comme suit :

  • La part de l’usager  : 14 euros
  • La prise en charge de la ville  : 47,50 euros

————————————————————LE SAVIEZ-VOUS ?
L’année dernière ce sont 134 personnes qui ont bénéficié de la prise en charge de la carte seniors pour les transports en commun par la commune.

————————————————————

 > Jeunesse et loisirs

De  3 à 6 ans et de 16 à 24 enfants

L’accueil de loisirs augmente sa capacité d’accueil pour les 3/6 ans.  Le club de loisirs reçoit un avis plutôt favorable de la part des parents. De ce fait, la commune se voyait dans l’obligation de refuser des enfants. Le conseil municipal a donc voté l’augmentation de sa capacité d’accueil. Elle passe de 16 à 24 enfants

Une légère augmentation des prix  de l’accueil de loisirs et du club ados pour ajuster les tarifs aux aides et aux critères de la CAF.
C’est Monsieur Calon, adjoint au Maire, en charge de la jeunesse, des sports et de la vie associative qui a présenté cette décision : «  Afin de nous mettre parfaitement en conformité avec les services de la CAF, nous avons dû rééquilibrer les prix de l’accueil de loisirs de 50 centimes d’euros. Nous avions auparavant un tarif légèrement inférieur pour les allocataires de la CAF. Cette différence doit être aujourd’hui compensée. Afin de ne pas pénaliser les familles l’augmentation est d’un demi euro. Cela nous permettra de conserver la même enveloppe budgétaire.  »

————————————————————LE SAVIEZ-VOUS ?
Wimille a fait le choix du tarif unique pour tous les enfants fréquentant les centres de loisirs. En effet, le prix est aujourd’hui de 23 euros/jour/enfant pour la commune. Celui-ci comprend l’ensemble des activités proposées lors du séjour. Ainsi, il n’y a pas de contribution supplémentaire demandée aux parents pour chaque sortie à la piscine, à la patinoire, au club de voile, à l’exposition…(hors sorties dans les parcs d’attractions] «  C’est un vrai choix politique, explique en suspens  Monsieur Calon  "dans certains centres, l’animation se fait à deux vitesses à savoir ceux dont les parents peuvent payer la sortie à tel ou tel endroit, et les autres enfants qui restent au centre pour faire du coloriage. Nous avons toujours souhaité que tous les enfants puissent bénéficier de l’ensemble des loisirs proposés et avec tous les copains. "
————————————————————
  > Désengagement de l’État

Les villes de la CAB font face.

Auparavant les services de l’État instruisaient gratuitement l’ensemble des permis de construire, déclarations préalables, etc. pour les villes de moins de 10 000 habitants. Aujourd’hui, c’est fini ! La compétence de ces opérations passe désormais aux communes. Ainsi, c’est à elles que revient l’ensemble de l’instruction des dossiers concernant le droit du sol. Celle-ci demande des compétences pointues en matière d’urbanisme. Aussi, l’embauche d’un personnel qualifié reviendrait pour chaque commune concernée à une dépense conséquente. Dix-sept communes de l’agglomération ont souhaité mutualiser ce service au sein de l’intercommunalité afin de ne pas devoir supporter seule cette dépense supplémentaire.

À titre d’information et au regard du nombre de dossiers du droit du sol instruit pour la ville de Wimille, ce service devrait coûter douze mille euros à la commune par an. L’embauche de personnel qualifié en la matière reviendrait au moins à quarante-cinq mille euros par an. Le choix est vite fait.   Cette décision a été présentée par Monsieur Philippe Devynck, conseiller délégué, chargé de l’urbanisme: «   il nous a semblé intéressant de jouer la carte de la mutualisation dans ce domaine. On parle là de mutualiser des compétences et des moyens techniques et non pas de transférer la compétence d’urbanisme à la CAB.  » a précisé ce dernier «  La décision finale tout comme la gestion des contentieux restent du domaine du Maire.  »

Monsieur Logié, Maire de Wimille, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération du Boulonnais : «   la mutualisation est devenue un sujet récurrent à la CAB  au regard de la baisse de la dotation d’État.  Aujourd’hui, cela concerne l’instruction des dossiers d’urbanisme, demain, d’autres décisions devront suivre concernant d’autres services et achats. »
————————————————————

    > Tout Wimille avance

La phase 1 de la rénovation des espaces publics du grand quartier de la Colonne va pouvoir se terminer.

Le conseil municipal a voté l’acquisition de la parcelle de terrain qui   longeait l’arrière du Square Renaut. Ce terrain va permettre de finir d’aménager la jonction entre la roulette actuelle et l’accès vers le supermarché et la rue de l’Aiglon. [cliquez sur le plan à gauche] À cet endroit, la bordure de champ était d’ailleurs sans cesse empruntée. La surface concernée est de 260M2.

Une nouvelle parcelle d’espaces verts en acquisition pour l'euro symbolique

Une autre délibération dans ce même quartier a été votée.  En effet, Vilogia Logis 62 a proposé à la ville de lui céder pour l’euro symbolique la parcelle longeant l’allée de La Colonne du côté sud. Le Maire a présenté cette proposition : «   Si cette parcelle n’est pas constructible, il n’en demeure pas moins que cette acquisition est importante pour nous. Elle va nous permettre d’intervenir  notamment en matière de défrichage et de propreté du site. De plus, en élaguant ce secteur, nous devrions pouvoir déplacer les personnes qui viennent là consommer de l’alcool à l’abri des regards. C’est une opportunité en matière de gestion des espaces verts mais également en matière de sécurité.  »   Le conseil municipal a voté à l’unanimité.

Un ajustement du marché de voirie suite aux dégâts dans la vallée du Denâcre, sans toucher à l’enveloppe initiale.

Une autre décision concernant les aménagements à Wimille a été prise ce mercredi 10 décembre. La route du sentier du Denâcre a été complètement détruite lors de l’épisode de fortes pluies lors du mois de novembre dernier. La ville a passé un marché de travaux de voiries validé par le conseil municipal du 30 septembre dernier. Si les tranches fermes ont été actées, les événements pluvieux ont décidé les élus à modifier deux tranches conditionnelles. “Cet avenant va nous permettre de ne pas créer d’enveloppe budgétaire supplémentaire et d’ajuster le programme de voirie en englobant le sentier du Denâcre et   l’impasse des Genêts.“ a précise l’adjoint aux travaux, Monsieur Jacques Guyot.

 

————————————————————

   > Espaces verts, gestion différenciée, diminution des phytosanitaires, fauchage tardif…

Wimille s’engage pour l’environnement

Une charte pour la protection de la biodiversité et des ressources en eau :
La charte d’entretien des espaces publics engage les villes qui la signent à diminuer d’une manière significative l’usage des phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts et de développer des actions favorisant la sauvegarde et le développement de la biodiversité. Benoît Lemaire, conseiller délégué chargé des espaces verts et du développement durable a présenté le dispositif encadrant cette signature tout comme les points positifs qui peuvent en découler : «   Cette charte traduit la volonté de l’Agence de l’Eau et de la Région Nord-Pas-de-Calais d’accompagner les communes sur l’évolution de leurs pratiques d’entretien des espaces verts. De notre côté, en relation étroite avec les services communaux, nous nous sommes fortement engagés depuis quelques années à réduire l’usage des phytosanitaires sur le territoire de Wimille et à développer la biodiversité notamment à travers la gestion différenciée de nos espaces verts [Voir article Wimille, Ma Ville N°  : dossier  : la biodiversité  : la nature de mon quotidien.]. L’ensemble des conditions  développées actuellement est donc réuni pour viser le niveau 4 de cette charte, à savoir :

 

  • • Une démarche spécifique et innovante en matière d’aménagement notamment   en implantation et diversification des espèces locales.
  • • L’arrêt total du désherbage chimique.
  • • L’utilisation durable d’une ou plusieurs techniques alternatives non-chimiques sur au moins 50% du territoire identifié par le plan de désherbage.

Monsieur Lemaire a par ailleurs, précisé que cet engagement permettra à la ville de bénéficier d’aides de la part de l’Agence de l’Eau et de la Région notamment pour l’acquisition de matériel spécifique.“ On parle de désherbeur thermique ou à eau chaude afin de remplacer les pulvérisateurs à produits chimiques. Les employés  communaux bénéficieront de formation adaptée."

————————————————————LE SAVIEZ-VOUS ?
La charte proposée repose sur une démarche volontariste et progressive. Elle comporte 5 niveaux. Le dernier niveau correspondant à l’arrêt total du désherbage chimique sur l’espace entretenu par la collectivité.

>>>>>>>>> LE CHIFFRE :   0 Phyto 
C’est cet objectif que doit atteindre l’ensemble des collectivités d’ici l’horizon 2020.

————————————————————

    > Assainissement et qualité de l’eau

    Du côté de l’eau de bons tuyaux et de bons bilans  

Pour avoir de la bonne eau, il faut toute une mécanique de tuyaux.  Monsieur Godart, directeur général des services a présenté le rapport du SIABW de l’année 2013. Celui-ci concerne la compétence du SIABW à savoir les réseaux d'assainissement et de collecte des eaux pluviales. Pour mémoire, il faut se souvenir que la compétence de l’assainissement non collectif a été transférée à la Communauté d’Agglomération le 1er septembre 2013.
Le bilan d’activités du SIABW fait clairement ressortir que la quasi-totalité des territoires de Wimille et de Wimereux a été traitée. Les dernières rues sur Wimille sont  : Rue Raoul Lebeurre, rue de la Gare, rue Gilbert Regnaut, la place de la gare, le square De La Tour.
La collecte des eaux sur ces deux villes représente au total 414 000 M3. Les recettes sont de 85 centimes d’euros par mètre cube d’eau. L’intégralité de ces recettes est utilisée pour créer des réseaux d’assainissement.   Ces derniers sont chers du fait qu’il faille systématiquement ouvrir la voirie et bien souvent remettre en place des boîtes de branchement pour se raccorder au réseau collectif. [Le rapport 2013 du SIABW est consultable ici]

Non loin des tuyaux… la station d’épuration des eaux usées
Les différents rapports concernant le traitement des eaux usées sont bons. [Ils sont consultables ici]. Toutefois, «  Au fil du conseil  » vous restitue quelques chiffres clés présentés par Monsieur Guyot adjoint au Maire, en charge des travaux  :

• Zéro : c’est le nombre d’anomalie constatée lors des différents tests biologiques réalisés sur l’eau de Wimille-Wimereux.
• 100%  : c’est la conformité avec les normes européennes en vigueur concernant le fonctionnement de la station d'épuration
• Zéro : c’est la quantité de rejets constatés 
• Deux  : c’est le nombre de permis de construire déposés pour la rénovation agrandissement de la station d’épuration de Wimille-Wimereux.
• 4 300 000 euros TTC : c’est le montant des travaux envisagés afin de moderniser l’ensemble.
• Une : C’est la Communauté d’Agglomération qui prend en charge ces travaux.
• 2,65   :   C’est le nombre de kilomètres de tuyaux d'adduction en eau potable changés en 2013 à l’échelle de l’agglo.
• 11% : c’est le pourcentage de baisse sur la facture d’eau de chaque habitant suite au renégociation du contrat avec la société Véolia
————————————————————
 > Wimille, économe

Une adhésion à la Fédération Départementale de l’Énergie pour diminuer les factures d’électricité

Wimille, économe, Ça on le savait déjà ! mais ce que l’on sait moins , c’est que l’ensemble des possibilités de réduire les factures de consommations d’énergie est systématiquement étudié à la loupe. « À l’instar du groupement de commandes de Gaz signé avec la Fédération Départementale de l’Énergie [FDE 62], la ville vient de s’engager avec la même structure pour l’électricité. L’objectif est ambitieux car il vise à diminuer les notes d’électricité de la ville. Aussi, en adhérant à ce groupement de commandes, la ville bénéficiera d’un outil afin de mettre plus efficacement en concurrence les différents fournisseurs. Bruno Lemaire, conseiller délégué chargé des espaces verts et du développement durable a apporté quelques précisions complémentaires : «  Il faut savoir que nous payons 100 000 euros de consommation électrique. C’est une réflexion qu’il faudra mener dans les années à venir concernant l’éclairage public et de sa nécessité de fonctionner toute la nuit par exemple…  »

————————————————————LE SAVIEZ-VOUS ?
Le coût de l’électricité est très variable. Ainsi, le mois dernier son prix a augmenté de 5% . Ça fait cher l’éclairage public ! Les anciens lampadaires sont de ce fait, remplacés par des éclairages LEDS, moins énergivores et plus performants  lors des rénovations des espaces publics,. On trouve aujourd’hui ces nouveaux éclairages dans la rue du Viaduc, la rue Napoléon, la rue du Maréchal Lefebvre ainsi que le square Renaut.

————————————————————
    > Économie locale

Wimille tient à ses commerces et adapte sa collecte des ordures ménagères pour des restaurants

Un avenant à zéro euro pour adapter le ramassage des ordures ménagères pour les restaurants de la commune   a été voté. Il concerne le fournisseur actuel de la ville Véolia propreté.
————————————————————

Avant de clôturer la séance, Monsieur Dubrulle avait informé le Conseil Municipal de sa nouvelle position : «  J’ai décidé de me désolidariser de Mme Dupuis-Cuny et de Monsieur Duriez du groupe Wimille Nouveau. Aussi, je siègerai seul en conseiller municipal d’opposition.  »

————————————————————

Monsieur Logié a clôturé le Conseil Municipal de ce mercredi à 21h30 en  souhaitant à chaque membre de passer de bonnes fêtes de fin d’année et de se retrouver avec tous les habitants lors de la cérémonie de vœux le 11 janvier 2015 à 10h30 à l’Espace Pilâtre de Rozier.

Sommaire

Julien Dupéron nous a quitté

Investi pour Wimille depuis quatre mandats en tant que conseiller municipal, Monsieur Dupéron était également très impliqué au sein de deux associations du Boulonnais.