Vous êtes ici : Accueil Services en ligne Actualités Une antenne, des interrogations

Services en ligne

Une antenne, des interrogations

L’implantation d’une antenne le long de la voie ferrée à Wimereux a fait couler un peu d’encre dans la presse locale relayant les inquiétudes de riverains. Aussi, le Maire a rencontré les responsables de l’entreprise Synerail en charge  de cette implantation le 22 novembre dernier. Cette antenne a pour seul but de moderniser le système de télécommunications de sécurité entre les trains et les gares. Ce pylône n’a pas pour objet de recevoir de réseau de téléphonie. Les émissions de ces relais de sécurité ferroviaire sont de 0,3 volts. Les normes en vigueur en Europe fixent la dangerosité de ces émissions à 41 volts/m2. Les ondes sont donc 100 fois inférieures à la limite autorisée. Toutefois, ne disposant d'aucune étude significative à propos de la dangerosité ou non des émissions d'ondes téléphoniques, le Maire  a interpellé les entreprises concernées en faisant prévaloir le principe de précaution. Ainsi, il a écrit au réseau de France, à Synérail et à la SNCF afin que ces sociétés s’engagent à n’utiliser ce pylône que pour ce système interferroviaire.

 

À quoi servent donc ces antennes ?

Le Global System for Mobile communication for Railways est un système global de communication mobile uniquement dédié aux voies ferrées. Il nécessite des implantations d’antennes à proximité des gares et du réseau ferré. Ce système répond à une directive européenne en matière d'uniformisation des systèmes de communication de sécurité des transports ferroviaires. À ce sujet la France est l'un des pays de l'UE le plus en retard sur ce programme.