Vous êtes ici : Accueil Découvertes Zoom sur, 1ère partie Nadia Leman  La spitualité à fleur de peau

Découvertes

Nadia Leman  La spitualité à fleur de peau

Touches polychromiques

Les touches de peinture polychromiques sont autant de marques de doigts. Le rapport aux œuvres s’inverse alors soudainement. Ce sentiment de nature gaie et de contemplation joyeuse s’ef­face alors pour interroger le regardeur. Le premier regard se­rein fait part à un sentiment plus profond. Une émotion enfouie ressurgit. Les toiles de Nadia Leman parlent alors à voix basse. Les peintures nous chuchotent des histoires intimes faites de l’ambivalence de la vie qui donne et qui reprend.

Un petit bout de femme bavarde et généreuse

En effet, à l’opposé de ses toiles qui imposent le silence, l’artiste est généreuse en parole. Accueillante, Nadia Leman est la pre­mière à vouloir tout expliquer : les mélanges des couleurs, les empattements, les temps de séchage, les craquements, les for­mats, son rapport au jardinage, à la cuisine, au sens de la récep­tion… Autodidacte, française d’origine marocaine, ses parcours personnels et professionnels lui ont forgé un caractère solide. Après le décès de son fils David suite à une longue maladie, cette couturière de métier va très vite se tourner vers une pra­tique de l’art plastique comme un témoignage de l’absence. Encouragée par son mari et ses proches, elle participe à plusieurs expositions collectives. Son talent se fait alors remarqué et c’est ainsi qu’elle remporte le 1er prix du salon des artistes amateurs du Boulonnais la Première Fois. Depuis, de nombreuses expositions se sont suivies. Les prochaines étapes se feront au Maroc, où Nadia Leman est invitée par l’Institut culturel français de Fès pour une grande exposition personnelle.

Sa pratique se cherche. Nadia tâtonne,essaye des nouvelles pistes graphiques, tente de nouvelles techniques de pein­ture. En un mot, son oeuvre mûrit doucement et sûrement.

D’ailleurs, deux détails ne trompent pas : chez Nadia Le­man, peindre représente bien plus qu’une vanité.

Sa peinture composée de dif­férentes couches d’acrylique nous révèle une spiritualité certaine.